Aujourd'hui quitterie

L’obsolète du jour me donne envie de faire un récapitulatif des entreprises et services avec lesquels j’ai eu maille à partir cette année. Alors dans le désordre :

  • Suzuki, marque de mon défunt scooter — il est parti à la casse —, qui plutôt que de prendre en compte une fragilité connue depuis des années et y remédier, préfère faire la sourde oreille et ensuite se plaindre des ventes mauvaises de ce modèle. Ce qui est dommage parce qu’à part cette fichue boîte CVT, c’est une sacré bonne machine. Je pensais les marques japonaises plus soucieuses de la fiabilité et de l’image de leur produits, c’était peut-être une erreur de ma part. Du coup j’ai choisi une autre marque (allemande) pour la suivante, je verrai à l’usage si c’est mieux, pareil ou pire.
  • Air-France et sa filiale Hop — mais ne dites pas à Air-France qu’Hop est une de ses filiales, je ne sais pourquoi, ils n’apprécient pas, ou plutôt se renvoient la balle dès qu’on les titille un peu — qui profitant d’un transfert (partiel) de leurs lignes régulières vers le modèle à bas-coût (enfin c’est ce qu’ils disent, je n’ai noté aucune différence de prix sur le trajet régulier du minot), en profitent pour supprimer des services pourtant utiles (Grand UM en l’occurrence). Leur montage est tellement opaque que j’ai fini par comprendre seulement au bout de quelques mois que la ligne qu’emprunte régulièrement le fiston est opérée par Air-France avec des avions qui appartiennent à Hop[1].
  • Une mention spéciale à ma banque — BNP Paribas pour ne pas la nommer[2] — qui ne répond quasiment jamais aux messages que je leur envoie via leur messagerie sécurisée — une seule réponse sur une huitaine de message, c’est peu je trouve —. J’ai des souvenirs d’avoir été contacté de manière beaucoup plus diligente quand j’avais un (gros) solde débiteur sur mon compte-chèque. J’aurais appris au passage, via leur community manager sur Twitter — qui répond beaucoup plus vite, lui ou elle —, qu’ils ont des soucis de traçabilité avec les comptes épargne et que par conséquent ils interdisent dorénavant les virements vers l’extérieur depuis ceux-ci[3]. Étonnamment une demande écrite de ma part suffira pour qu’ils fassent eux-même ce virement, malgré les soucis de traçabilité. Allez comprendre !

Et vous, c’est quoi vos quitteries récentes ou récurrentes ?

Notes

[1] Pour résumer, la liaison Paris Clermont-Ferrand est opérée par Air-France (Hop ne vend pas de billet pour cette liaison) mais comme ce sont des avions Hop, le service UM n’est plus assuré pour les plus de 12 ou 13 ans alors qu’il l’est toujours pour les petits. Et comme je n’ai jamais vu plus qu’un accompagnant quel que soit le nombre d’enfants à prendre en charge, j’avoue que ça me laisse assez perplexe. Allez comprendre !

[2] J’aime assez cette façon somme toute cynique de citer quelqu’un sans nommer tout en nommant.

[3] C’est paraît-il une contrainte européenne.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/10341

Haut de page