Aujourd'hui badouilleur

Pas badouilleur pour un rond, d’ailleurs je me souviens plus, à part pour les festivités de fin d’année, quand j’ai pu la dernière fois passer une partie de la nuit à faire la fête.

Bref.

Hier, première prise en main de la moto, premiers kilomètres, et gros mal aux cuisses hier soir, c’est décidément pas la même technique de pilotage. J’ai des souvenirs (physiques) de plateau (pendant le permis moto) qui me reviennent. Le métier qui rentre comme on dit.

Je ne suis pas à l’aise, c’est clair, les automatismes ne sont pas encore installés — j’attends qu’ils soient là avant de jouer avec tous les boutons, y’en a plein partout —, et je redouble de prudence ce qui m’amène à doubler quasiment le temps de mes trajets. En même temps ça me fait plus longtemps sur la machine, c’est cool !

Côté pilotage je trouve la 1re un peu dure à enclencher depuis le neutre ; peut-être ne suis-je pas assez viril sur le sélecteur — en même temps je ne voudrais pas le casser ! Sinon la boite est un régal, super permissive et j’apprends petit à petit à doser embrayage et accélération. Quoi qu’il en soit c’est beaucoup moins mou que le scooter et paradoxalement beaucoup plus confortable, surtout sur des chaussée dégradées.

C’est le pied !


Après quelques recherches, c’est cool internet, j’ai trouvé cet article sur les boîtes de vitesse BMW qui dit entre autre :

De même, il est normal d’avoir parfois du mal à passer la première lorsque l’on se trouve au point mort: un système de verrouillage arrête la pignonnerie au bout d’environ trois secondes quand la boîte n’est plus entraînée (c’est-à-dire, lors d’un débrayage). Il faut donc embrayer une fois avant d’enclencher le premier rapport.

Il faut donc juste que je m’adapte :-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/10357

Haut de page