Une chose pareille

Je sais que la parole est libre au sein de l’hémicycle, vraiment libre et que les pires horreurs peuvent y être proférées sans y être le moins du monde inquiété, afin parait-il de permettre la libre expression de la démocratie.

Fort bien, mais franchement, sont-ils vraiment si mal élevés qu’ils ne peuvent écouter un des leurs, sans le chahuter ? Drôle d’image qu’ils donnent à ceux qui les ont portés ici, souvent à coup de belles paroles bien rondes et policées.

Je regarde Vals à l’assemblée : qu’un premier ministre, de droite ou de gauche, peu importe, ne puisse pas parler devant des adultes, des parlementaires, sans que ces gens vocifèrent comme des malades mentaux, c’est consternant. Comment demander à nos enfants de se conduire convenablement dans une classe si les députés se conduisent comme des abrutis devant tous les français ? C’est indigne, dégradant, littéralement consternant. Cela me rappelle toutes les raisons pour lesquelles j’ai quitté ce monde politique dérisoire, mal élevé, dénué d’intelligence, de culture, de civilité, bref, d’humanité…

Luc Ferry, sur sa page Facebook

Ceux qui ont organisé cette immunité parlementaire imaginaient-ils qu’une chose pareille puisse se produire régulièrement dans cette institution fondamentale de notre république ? Je les imagine volontiers combattifs et passionnés, avec un bon sens du fair-play et de la bonne tenue, pas comme des coqs de basse-cour !

À vous dégoûter de la politique…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/10878

Haut de page