Ma vie, mais qu’est-ce que c’est ?

Un sacré bordel, ou un assemblage savant d’occupations diverses, selon l’angle sous lequel vous l’observez. Une collection mouvante de hobbies, certains perdurant depuis de nombreuses années alors que d’autres sont simplement éphémères.

J’ai eu un instant envie de vous décomposer tout ça et puis je me suis souvenu que vous me connaissez suffisamment, entre autre parce que vous lisez ce que je publie ici, pour savoir de quoi est fait l’essentiel de mes instants. D’ailleurs, un simple coup d’œil au nuage de mot-clés — auquel il faudrait ajouter moto qui n’est pas très présent ici — permet déjà de se faire une vague idée.

Cela dit, j’ai, et depuis toujours, séparé de façon assez hermétique ma vie professionnelle de ma vie privée, et c’est aussi bien comme ça — d’ailleurs ma vie professionnelle n’a pas tellement d’intérêt hormis son aspect purement technique. Je crois que ça sera un de mes regrets : ne pas avoir pu ou su faire d’un de mes hobby une occupation suffisamment rémunératrice pour pouvoir en vivre.

Je suis persuadée que la cuisine révèle chez un être son rapport à la terre, aux sens, au corps, au. .. sexe. Nous y revoilà. Qui aime la chère aime la chair. Qui est capable de passer trois heures à palper, pétrir, émonder, peler, râper, émincer, pour un plaisir aussi éphémère qu’un repas, est un jouisseur de premier ordre. Un obsédé sensuel.

Anne Plantagenet, Pour les siècles des siècles

Sinon j’aime bien cuisiner, obsédé sensuel que je suis, de temps en temps…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/11018

Haut de page