Vipères lubriques

C’est assez étrange, tout de même, que ce parking que je loue depuis quelques mois pas très loin de mon domicile.

Je l’ai trouvé via une annonce sur le site de petites annonces bien de chez nous que beaucoup d’entre nous utilisons souvent pour aller y garer ma nouvelle mobylette. Bien placée, sécurisée, c’était quasiment l’idéal. Sauf que…

Sauf qu’il y a un mois j’ai découvert en rentrant un soir une voiture garée sur ma place. J’ai laissé un mot sur le pare-brise demandant de dégager et au bout de pas mal de coups de fil, entre autre à la police qui m’avait éconduit en me disant que ça ne les concernait pas — alors que normalement ils doivent s’en occuper, a minima via le syndic —, au conducteur qui avait finalement fait l’intermédiaire entre l’autre soit-disant propriétaire ne parlant que chinois (ou vietnamien) et allemand et le mien, le poste de sécurité…, j’ai enfin récupéré l’usage de ma place.

Hier soir, rebelote, je découvre une autre voiture garée sur ma place. Je laisse un mot, et alors que revenais vers ma moto garée en vrac devant je vois arriver deux personnes, dont une qui s’avèrera être le réel propriétaire de la place que je loue. Nous nous expliquons et finalement le propriétaire me propose de continuer d’utiliser la place le temps que cette affaire soit réglée. Je commence, tout langue de pute de vipère lubrique que je suis, à imaginer une sombre arnaque entre le faux proprio qui habite en province, du côté de Toulouse, et celui qui finalement s’avèrera être non pas le gardien du parking mais le jardinier — reste à comprendre pourquoi c’est lui qui a servi d’intermédiaire et pas le gardien.

Une fois garée ma machine, je monte à la loge du gardien chez qui étaient auparavant passées les deux personnes à qui j’avais parlé plus tôt. Il prend le temps de vérifier les numéros de lot et effectivement, la place qui m’est louée n’appartient pas à mon bailleur mais à la personne qui m’a laissé sa carte de visite quelques minutes plus tôt. Je m’attendais à devoir aller porter plainte auprès de la police, celle-là même qui m’avait dit ne pas avoir à s’en préoccuper — je commençais déjà à voir poindre le début des emmerdes et du temps perdu —, quand le gardien m’a proposé de vérifier si mon bailleur était tout de même propriétaire d’un lot dans le parking.

Après recherche et vérification, il en possède 6 !

J’ai finalement réussi à parler avec mon bailleur au téléphone hier soir, une fois de retour à la maison, et il m’a alors expliqué qu’il avait à l’époque échangé sa vraie place au profit d’une autre parce que son voisin souhaitait disposer de deux places contigües. Il m’avait donc loué la place de son voisin de parking. Sauf que la dite place est actuellement occupée par une voiture qui n’a pas bougé d’un iota depuis des mois, je le sais, cette place est contigüe à celle que j’occupe et il m’a expliqué qu’il avait alerté le syndic qui devait (normalement) s’occuper de faire enlever la voiture par la fourrière, et que ça risquait de prendre du temps…

Il m’a alors proposé, le temps que tout soit réglé, d’occuper une de deux autres places dont il m’a indiqué les numéros et qui devraient (je le cite) normalement être libres.

Sauf que, sauf que j’ai vérifié, aucune des deux places qu’il me propose d’occuper temporairement ne lui appartiennent, d’après la liste que j’ai récupérée auprès du gardien. Accessoirement j’ai découvert, sur le même site d’annonce, qu’il avait mis en location deux autres de ses places de parking.

Reste l’hypothèse que les deux places qu’il me propose d’occuper appartiennent effectivement à son voisin de parking (il faudra que je demande son nom à mon bailleur, la prochaine fois que je l’aurai au téléphone, histoire de vérifier).

Vous en pensez quoi vous autres ? Je vais porter plainte pour escroquerie ce matin, je fais une enquête plus approfondie, je laisse tomber et je cherche un autre parking ? Parce qu’il est hors de question que je laisse ma moto garée dehors ne serait-ce qu’une seule nuit.

J’ai très mal dormi depuis hier soir !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/11057

Haut de page