Chanteur des années 80

« Chanteur des années 80 », voilà bien un titre qui ne m’inspire pas grand chose, à part peut-être quelques souvenirs de Pink Floyd ou de (The) Police qui reviennent, mais sinon pas grand chose.

Paradoxalement j’ai déjà une collection de musique assez fournie sur iTunes, avec du Jazz, du Rythm’n’blues, du latino et de l’africain, du classique lyrique, de la variété, du rock, du reggae et quelques incontournables — qui me sont très perso, évidemment — comme les Beatles, Pink Floyd, Santana, U2, Léo Ferré ou encore Manu Dibango, …

De plus je n’écoute quasiment pas de musique, que ce soit en bossant, en roulant, ou ailleurs, j’ai toujours eu tendance à privilégier le calme, à défaut du silence. Maintenant, avec ces acouphènes qui se sont installés depuis quelques mois, j’ai remarqué que le pseudo-silence les mettaient plus en avant, plus prégnants, et du coup je me demande si je ne devrais pas essayer de me faire une petite play-list pour écouter au boulot — en roulant je préfère éviter et conserver un peu plus de concentration à ce que je fais, et pourtant j’ai déjà préparé une liste spéciale pour la route, comme quoi, il ne faut jamais dire jamais !

Il faut, paraît-il, quelques mois à quelques années pour que le cerveau prennent en compte les acouphènes et les ignorent et j’avoue qu’ils sont d’ores et déjà moins présents, ou plutôt que j’y porte moins d’attention probablement. On appelle ça l’habituation je crois. Cela dit, et ça me rassure, je suis encore capable de détecter des fausses notes quand j’entends quelqu’un jouer ou chanter.

L’univers dort l’oreille énorme posée sur sa patte nuitée d’étoiles.

Vladimir Maïakovski, Le nuage en Pantalon

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/11185

Haut de page