Depuis qu’il vient chez nous

Depuis qu’il vient chez nous il s’annonce à grands renforts de bourdonnements aigus, entendus fréquemment peu de temps après qu’il ait commis son forfait — je devrais d’ailleurs plutôt parler au féminin puisqu’il s’agit d’une fille.

Ce matin, idem, il/elle était là de nouveau, petit bruit agaçant, juste suffisant pour t’empêcher de te rendormir, alors de guerre lasse j’ai fini par me lever et aller me faire un café.

Las, fausse impression, car je ne sais pas encore s’il s’agit d’une nouvelle fréquence d’acouphène ou d’un bruit extérieur, car j’ai constaté son absence certaine dans la chambre.

Vous imaginez ça vous, un acouphène qui fait exactement le bruit d’un moustique, c’est diabolique !

Un peu comme cette fourmi que je n’arrive pas à chasser de mon écran :

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/11192

Haut de page