Sans profession

Vivement la fin de ce mois-ci pour les contraintes, encore pas d’inspiration. Comme quoi, écrire est un métier, parfois. Parce que comme je dis souvent à propos des photographes professionnels versus les amateurs : les premiers ont une obligation de résultat que les seconds n’ont pas.

Écrire, ce n’est pas vivre, ni non plus s’arracher à la vie pour contempler dans un monde en repos les essences platoniciennes et l’archétype de la beauté, ni se laisser déchirer, comme par des épées, par des mots inconnus, incompris, venus de derrière nous : c’est exercer un métier. Un métier qui exige un apprentissage, un travail soutenu, de la conscience professionnelle et le sens des responsabilités.

Jean-Paul Sartre, Qu’est-ce que la littérature ?

Alors je vais continuer à faire ce que je sais faire de bien ces jours-ci, être en vacance (oui, oui, sans s à la fin) :-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/11315

Haut de page