Auprès de mon arbre

Auprès de mon arbre… mais il n’est pas encore planté cet arbre. Cela dit il est déjà choisi, un joli prunier qui donnera des tonnes de belles prunes… bientôt ! Y’a plus qu’à aller le chercher, faire un joli trou et de l’y planter, ensuite il faudra attendre une décennie ou deux et enfin on pourra se reposer à l’ombre de cet arbre, vers 2045, environ…

Sinon et rien à voir — en fait si, arbre, tree, vous allez voir… —, j’ai découvert le petit utilitaire tree, bien pratique pour afficher une arborescence en ligne de commande :

$ tree

Après avoir fait un sudo port install tree, suivi de l’ajout d’une ligne alias tree='tree -AC' côté .bash_profile pour utiliser des caractères semi-graphiques et de la couleur et ça roule !

Tiens il faudrait éventuellement que je documente l’installation de Powerline — c’est l’utilitaire qui permet d’avoir un prompt plus élégant qu’ordinaire — aussi, histoire de ne pas avoir à retrouver ça le jour où j’en aurai de nouveau besoin. En attendant quelques liens pour Mac OSX :

Et le nécessaire côté .bashrc ou .bash_profile pour lancer l’utilitaire[1] :

# Powerline terminal/iTerm2 prompt
powerline-daemon -q
POWERLINE_BASH_CONTINUATION=1
POWERLINE_BASH_SELECT=1
. ~/Library/Python/2.7/lib/python/site-packages/powerline/bindings/bash/powerline.sh

Après, y’a plus qu’à :-)


La méthode la plus simple pour l’installation sous Mac OS X :

Installer brew :

ruby -e "$(curl -fsSL https://raw.githubusercontent.com/Homebrew/install/master/install)"

Ensuite installer la version de Python qui va bien :

brew install python

Puis enfin Powerline :

pip install powerline-status

Ou (si vous utilisez python 3) :

pip3 install powerline-status

Penser à installer les polices (voir plus haut), en choisir une pour Terminal ou iTerm2 (voir les préférences) et ajouter les quelques lignes nécessaires pour lancer le tout :

# Powerline terminal/iTerm2 prompt
powerline-daemon -q
POWERLINE_BASH_CONTINUATION=1
POWERLINE_BASH_SELECT=1
. /usr/local/lib/python2.7/site-packages/powerline/bindings/bash/powerline.sh

La dernière ligne est à modifier si vous utilisez python 3 :

. /usr/local/lib/python3.6/site-packages/powerline/bindings/bash/powerline.sh

À copier dans ~/.bash_profile pour l’utilisateur courant et dans /var/root/.profile pour l’activer également après un sudo -i.

C’est tout !

Note

[1] À placer également dans /var/root/.profile pour en profiter en mode root (avec une bascule sudo -i sous Mac OS X)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12060

Haut de page