Les promesses

Elle m’a dit : « Attention, je pique ! » et a enfoncé l’aiguille dans mon bras. Jusque là pas de problème ; j’aime bien sentir la fine aiguille percer la peau et s’enfoncer un peu. Ensuite elle a attrapé un des petits flacons de prélèvement qui attendaient sur le chariot et l’a mis en place.

Rien, nada, pas une seule goutte !

J’ai dit : « Raté ! », avec un petit sourire pour dédramatiser un peu vu que je la sentais un peu penaude.

Elle a commencé à fouiller dans les chairs en retirant et replongeant l’aiguille ici et là et pendant ce temps je l’observais tout à son ouvrage, ne sentant bizarrement absolument rien du tout. Je me suis dit in petto qu’il ne devait pas y avoir beaucoup de nerfs au creux du coude, si tant est qu’il y en ait !

Ce n’est qu’au dixième aller-retour de seringue qu’un flot léger mais régulier de liquide rouge avait commencé à couler dans le récipient. J’avais bien senti un léger soulagement de sa part, alors qu’elle avait commencé à explorer d’autres endroits où elle pourrait piquer.

Quel rapport avec le titre de ce billet ? Aucun ! Mais faut-il vraiment qu’un titre soit le reflet du contenu ? Parfois pas, à en juger par quelques gros titres à sensation qu’on peut lire ici et là en particulier dans la presse à scandale, ou ce qu’il en reste…


Voyez cette photo, avec ces deux zones verticales, à gauche et à droite, comme si j’avais mis un filtre sur la quasi moitié de l’objectif. Eh bien en fait il n’en est rien, c’est uniquement un effet d’un gros nuage situé sur la partie gauche du ciel qui donnait cet effet.

Noir et blanc coupé

Étonnant, non ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12213

Haut de page