Quart

Aller en bus, une petite demi-heure, pour atteindre le quartier convoité.

Ce n’était pas la peine de mettre un trois-quart hier, vu la douceur qu’il faisait dans les rues de Paris. Arrivée du printemps, à moins qu’il ne soit trop tôt pour l’affirmer ; cela dit ça ne serait pas pour me déplaire étant assez allergique à la pluie, au froid et au vent !

Récital : piano

Le quart de queue — à moins que ce ne fut un demi-queue, voire un trois-quart de queue —, un Steinway, était installé dans l’église et attendait sagement que nous nous installions pour écouter quelques partitions de Chopin et de Gershwin.

Récital : écoute

Une bonne heure de musique plus tard nous avons décidé d’aller dévorer une glace chez M. Berthillon — avec-vous déjà goûté son parfum Thym-Citron ? — mais quelle ne fut pas notre surprise de constater que les rues attenantes étaient remplies de queues longues comme un jour sans pain devant les différentes échoppes vendant ce que nous cherchions ! De guerre lasse nous avons alors abandonné notre idée…

Cela dit, le cake au fruits confits acheté sur le retour avait un goût s’approchant du quatre-quarts, plutôt agréable, avec un léger parfum de rhum en arrière-plan. Une bonne adresse que nous avions dénichée.

Retour en métro, une petite demi-heure, pour atteindre le logis espéré.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12243

Haut de page