Guérir

Guérir, c’est un peu mon crédo du moment.

J’ai commencé par me faire soigner les dents, depuis l’automne 2014 et après plus d’une trentaine de séances — c’est dire si le chantier était conséquent — et un implant qui devrait recevoir bientôt une jolie couronne, j’aurai enfin terminé cette phase.

Ensuite, crise de reflux gastrique en juillet, qui m’a valu une ou deux nuits bien désagréables, allant jusqu’au pyrosis récurrent, enfin c’est ce que je croyais.

Puis enfin, tout dernièrement, comme le pyrosis ne disparaissait pas malgré l’absence de tout reflux gastrique depuis l’été dernier, j’ai fini par consulter comme on dit. Fibroscopie programmée, et puis tant qu’à faire un test d’effort pour ne rien louper, et là…

Et là voilà, le palpitant va très bien mais la plomberie ne suit pas. Du coup des mains expertes vont venir se balader à l’intérieur de tout ce souk et venir faire … de la plomberie, genre déboucher un truc, renforcer un machin, de la quasi routine pour eux — ils font ça à la chaîne —, pas très envahissante de surcroit et qui, si tout se passe bien, vous remet sur pied en moins de deux.

Par contre, et c’est là que ça va être un peu plus dur et long, on me parle d’un truc étrange, qui s’appellerait régime, comme dans gastronomique mais en moins d’excès, et puis comme dans « Faut faire un peu plus d’activité physique », tu vois ?

J’en ai causé avec un qui sait — c’est cool d’ailleurs de pouvoir discuter de tout ça avec des qui savent — et finalement ce n’est pas non plus une révolution, mais une … évolution. Alors je prévois un changement de parking pour la moto, histoire de la mettre à 15/20 minutes à pied au moins de la maison, afin d’être contraint de faire ce chemin aller-retour quotidiennement.

Parce que oui, je me connais bien, je suis une feignasse avérée, et que celui avec qui j’en ai causé m’a dit : « Spa la peine de faire un virage à 180°, c’est intenable sur la durée ! ». Donc voilà, j’aménage mon futur proche et plus lointain en suivant le dicton « chi va piano, va sano e va lontano ».

Finalement, après 2015 consacré à guérir, 2016 le sera à me remettre un tantinet en meilleure forme.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12611

Haut de page