X

En parlant de rayons X, je me demande quelle dose j’ai pris pendant mes trois dernières coronarographies, parce que cumulé, le temps passé sous « scopie » est relativement long, je dirais entre 2 heures 30 et 3 heures. Ça doit commencer par faire pas mal, même si l’imagerie n’est pas active en permanence, elle l’est une bonne partie du temps.

Sans compter le coro-scanner passé après la 1re coronarographie, j’ai du exploser mon « quota » pour l’année moi.

Sérieusement faudrait que je regarde ça d’un peu plus près, histoire de me faire une idée. Pas que je veuille critiquer, puisque le coût/bénéfice de ces interventions milite largement en faveur d’icelles.

Bref, en ayant jeté un œil — relatif parce que ça dépend beaucoup des doses délivrées aux organes, de leur radio-sensibilité, etc, etc — à la documentation existante, je pense que j’ai pas mal dépassé la dose annuelle limite habituelle pour le public (qui est de 1mSv/an) et peut-être aussi celle d’un travailleur en zone contrôlée (20 mSv/an).

Décollage de la mission Apollo 14 — Nasa

Décollage de la mission Apollo 14, 31 janvier 1971 — Nasa

J’ai donc pris environ la même chose que deux missions Apollo 14, c’est pas trop la classe ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12687

Haut de page