Découpe du gigot en tour de Hanoï

J’avais causé hier d’une façon particulière de découper le gigot, que j’avais appelée « Tour de Hanoï », qui déroge aux règles traditionnelles de découpe, vous allez vite comprendre pourquoi et comment !

Voilà, en gros, comment depuis la nuit des temps, on découpe le gigot :

Découpe traditionnelle du gigot d'agneau

En général, on tient le bestiau verticalement et on tranche, comme dans un jambon sec. Le résultat est que vous avez du coup des tranches de gras, des tranches de très cuit, des tranches de pas très cuit voire saignant ; chacun pouvant y trouver son compte, mais finalement pas tant que ça si les goûts ne sont pas harmonieusement distribués parmi vos convives.

Alors du coup, voilà une bien meilleure façon de faire, ce que j’appelle la découpe en Tour de Hanoï :

Découpe en tour de Hanoï du gigot d'agneau

Vous commencez par faire des tranches perpendiculaires à l’os, et pour ce faire on peut laisser le gigot reposer dans son plat ou sur une planche. Et une fois seulement les tranches découpées, vous les détachez de l’os en tenant le bestiau verticalement.

Des tranches presque circulaires autour d’un os central, perso, ça me rappelle fortement le jeu des tours de Hanoï, pas vous ?

Découpées de cette manière, chacun aura droit à un peu de gras croustillant, à du très cuit, du pas très cuit, du saignant, chacun en proportion quasi égale ; n’est-ce pas merveilleux ?

Voilà, c’était le petit bonheur du jour illustré à ma façon.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12737

Haut de page