Gros Jean comme devant

Appeler les flics sous prétexte de sécurité — surtout en période d’état d’urgence — et se faire renvoyer dans ses buts par un collectif de salariés, étudiants, représentants syndicaux dans leur bon droit alors qu’ils faisait une réunion d’information syndicale ; mon petit bonheur du jour de voir, à la fin de la vidéo tournée sur place, les pandores et leurs armes intermédiaires — armes potentiellement dangereuses, voire létales[1] — sortir par la où ils étaient venus.

… Car voilà, au bout de près de huit minutes de vidéo, que Gaël Quirante s’interrompt : «Eh, c’est quoi ça ? Ça va pas ou quoi ?» L’assistance s’anime. Sur les images, on voit que six policiers ont fait irruption dans la salle. Ils se tiennent debout, portent des flash-balls. «Eh, dehors la police là, c’est quoi cette histoire ? Vous faites quoi dans le centre, là ? Vous faites quoi dans le centre avec des flash-balls ?» leur demande Gaêl Quirante. En réponse, la police l’invite à «se calmer».

Mais le syndicaliste insiste : «Qui vous a appelés ? Y a pas de responsable, y a rien du tout.» «On est en prise de parole qui est un droit syndical», fait aussi valoir le représentant du personnel. Un autre salarié souligne «l’agressivité» de leur présence avec «des gants, le flash-ball». Pourquoi sont-ils là ? «On vient voir ce qui se passe», dit une policière, tandis qu’un autre pointe l’entrée d’une «quinzaine de jeunes» dans ce local de La Poste. «On nous appelle, on vient», disent-ils.

[ source : Libération : « À Asnières-sur-Seine, la police s’invite à une prise de parole syndicale à La Poste » ]

Et toc !

Non mais sérieusement, faire intervenir les forces de l’ordre pendant une réunion syndicale ? Seriously, ils ont fumé ou quoi les boss de La Poste, comme s’ils allaient obtenir l’annulation de toute discussion/débat/discussion/concertation. J’ai dans l’idée que ça va plutôt énerver les gens…

Note

[1] D’ailleurs il y a un rapport super intéressant qui vient de sortir à propos des violences policières.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12786

Haut de page