And ze response is no SQLite !

Et voilà, après quelques heures d’enquête — et beaucoup plus de réponses que ce à quoi je m’attendais — je peux raisonnablement fournir une réponse à ma première interrogation d’hier :

Pour résumer, est-ce que ça vaut le coup de ne pas toucher à la structure et permettre une mise à jour « douce », ou est-ce que l’usage de SQLite est suffisamment anecdotique pour passer outre, ou s’il ne l’est pas anecdotique, développer ce qu’il faut pour assurer quoi qu’il arrive une mise à jour automatique des bases SQLite ?

Donc tant pis pour la mise à jour fastidieuse quand on utilise SQLite, vu qu’a priori et jusqu’à plus ample informé, personne n’utilise ce moteur de gestion de données.

Je vais par conséquent mettre en place tout ça, avec la modification nécessaire côté base de données…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12795

Haut de page