Écrire

Ça fait quelques années déjà, je pense au moins quatre, si ce n’est plus, que j’écris un billet et en général tous les matins.

Cette année, le thème proposé par Kozlika est « Les petits bonheurs du jour », dans l’optique d’essayer de nous sortir un peu de la grisaille ambiante, et tous les farfadets, magiciens, sorciers et marabouts savent qu’il y en a à ne plus savoir qu’en faire en ce moment question grisaille.

Or donc, depuis début janvier, je m’applique, tous les matins en général, à dénicher ou à me souvenir de ce petit bonheur du jour, qui tient souvent à pas grand chose d’ailleurs, mais je suis souvent gêné ; gêné parce qu’en fait je serais bien plus à l’aise si je vous contais le petit bonheur de la veille, une fois la journée passée.

J’ai donc pris le parti, depuis peu — mais je crois avoir usé de cet artifice plusieurs fois depuis le début —, d’opter pour cet angle de vue, ou plutôt cette manière de narrer.


Ratatouille à ma façon

Et donc, hier, j’ai refait une ratatouille une poêlée de légumes à l’huile d’olive — parce que si je dis que j’ai fait une ratatouille je vais encore me faire lyncher que c’est pas la saison toussa — avec une petite nouveauté : des, genre une douzaine, piments oiseau.

Eh bien c’était égayant pour les papilles ; m’est avis qu’il y en avait un peu trop ; la prochaine fois je me limiterai à trois ou quatre. Cela dit, j’en ai croqué un, et même pas mal, sont tout de même pas si costauds que ça.

Tiens, pour ceux qui voudraient refaire pareil :

  • 3 oignons
  • 3 gousses d’ail
  • 2 ou 3 poivrons de toute les couleurs si possible
  • 2 aubergines
  • 3 courgettes
  • 5 tomates
  • huile d’olive
  • beaucoup de thym et un peu d’herbe de Provence
  • sel et poivre
  • 3 ou 4 piments oiseau (ou plus, ou moins)[1]

Personnellement, une fois l’huile bien chaude dans le récipient, je mets l’ail, les oignons et les poivrons découpés en dés histoire de les griller un peu, je trouve ça meilleur.

Ensuite, le reste découpé en tranche ou en dé ou en ce que vous voulez, ça n’a pas beaucoup d’importance[2]. Je recouvre et je mets à feu moyen pendant un bon moment, histoire de cuire les légumes, ensuite je baisse et je découvre pour laisser mijoter un peu.

Il m’arrive parfois de rajouter un peu d’huile d’olive en cours de route pour « arrondir » un peu l’ensemble.

Notes

[1] Vous pouvez aussi remplacer les piments par du curry en poudre, c’est pas mal non plus.

[2] Au passage j’ai appris que ce que je faisais ne s’appelait pas une ratatouille (niçoise) mais une bohémienne puisque je n’épluche pas les aubergines et les courgettes. Nan mais quelle idée aussi d’éplucher ces légumes, sont fous à Nice.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12801

Haut de page