Pestage tous les 28 jours

J’aime bien pester de temps en temps, question d’hygiène ; alors soit je le fais rapidement sur twitter, soit ici, parfois les deux.

Aujourd’hui j’en ai après les labos pharmaceutiques, qui, depuis des années, voire des décennies, ne se sont toujours pas mis d’accord sur la durée moyenne d’un mois, quant il ne s’agit pas, ce qui est un comble, de médocs fabriqués dans un même endroit et donc par le même fabricant.

J’ai un traitement contenant plusieurs molécules, souvent associées, pour lequel trois des conditionnements sont prévus pour 30 jours et le quatrième pour 28 jours (ce dernier étant fabriqué par le même labo que deux autres des médocs que je prends).

Pourquoi cette différence ? À moins, évidemment, qu’on ne prête une intention toute mercantile au labo en question qui forcerait ainsi la vente d’une boîte supplémentaire tous les 14 mois[1]. Résultat, à la fin du traitement, vous vous retrouvez avec des pilules inutilisées mais payées par vous et la sécurité sociale. À ranger dans la case « petit gâchis ».

Ça suppose aussi un aller-retour chez le pharmacien plus fréquent, puisqu’il faut alimenter tous les 28 jours au lieu de 30. J’en causais hier soir avec mon pharmacien qui m’a expliqué que je n’étais pas le premier à faire ce genre de remarque !

Si ça se trouve, le nombre de pilule par boîte est imposée par l’administration — ce qui expliquerait pourquoi les génériques sont conditionnés de la même façon, question nombre de pilules par boîte ; ce qui d’ailleurs n’enlève rien à ma récrimination !

Bref, vous — le vous incluant labos, administrations, toubibs, … — pourriez pas vous mettre définitivement d’accord sur la durée d’un mois thérapeutique ?

Note

[1] À raison d’un comprimé pris par jour, il va de soit, sinon il faut diviser ce nombre par le nombre de comprimés pris quotidiennement.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12971

Haut de page