Expo : introductions

La débarque

La « débarque », vue depuis là-haut, derrière la balustrade de la promenade qui surplombe les quais de la criée du Guilvinec. C’est une vision du touriste, du vacancier, qui vient observer sans gêner l’incessant ballet qui se déroule en dessous.

Ce sont des images que chacun peut emporter dans un coin de sa tête, que chacun serait à même de faire avec son smartphone ou son appareil photo ; des instants capturés de la vie laborieuse dont un fragment est exposé aux yeux de ceux qui passent, le temps d’un regard.

Des gestes, répétés à l’envi, qui forment une série de mouvements dont on ne perçoit pas ou peu l’énergie qu’ils requièrent tellement ils ont l’air fluides. Et pourtant pour qui connaît un peu le métier, imaginez la fatigue qui vient alourdir les bras et la tête à la fin de la journée au moment de débarquer les entrailles du bateau.

Hommage sous forme de minuscules fractions de temps passées là après les heures passées en mer.

Baie d'Audierne

La baie d’Audierne a ceci de remarquable qu’elle apporte une douceur et une lumière très singulière, avec ses grands espaces de sable fin et de dunes ; paradis des surfeurs, kite-surfeurs elle est aussi propice à la promenade à cheval ou aux jeux des enfants.

Depuis la petite plage de Pors-Carn, près de la célèbre Pointe de la Torche, jusqu’à Audierne, ponctuée ça et là des souvenirs bétonnés qui s’enfoncent petit à petit dans la grève, ce sont des kilomètres de respiration offerts à tous.

La houle, le vent, l’eau et l’air, omniprésents en Bretagne, sont particulièrement sensibles ici.

Un peu bullshit mais bon, c’est le jeu dans ce genre de présentation…

Plus que la bio à composer et j’envoie le tout.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/13486

Haut de page