Association Dotclear — Révision des statuts — épisode 2

2e épisode centré sur les membres de l’association tels que prévus dans les statuts et ce qu’ils pourraient devenir.

En préambule je dirais que depuis bientôt dix ans, la réalité du fonctionnement de l’association est bien éloignée de ce qui était prévu au départ. Nous avons une petite poignée de personnes impliquées dans le bureau et … c’est tout ! En gros, le trésorier et son adjointe et moi qui fait office de secrétaire, sans oublier un président qui signe de temps en temps un papier officiel, ce qui a du arriver deux fois depuis la création :-)

Cela dit, on avait aussi prévu de ne donner un pouvoir de décision qu’aux membres cooptés et admis au conseil d’administration. J’avoue que ce choix, pas franchement démocratique — mais après je suis assez dictateur en tant que lead’dev, ce que j’assume parfaitement — est probablement discutable. Cependant, vu l’état des troupes, qui se comptent en terme d’adhésion (de support et de soutien principalement) à quelques dizaines, je ne vois pas franchement de raison de modifier cet aspect, mais je suis prêt à en débattre.

Mais revenons aux statuts, en particulier les articles 5 à 8, qui concernent les membres de l’association.

Article 5

Article V – Membres

L’association se compose de :

membres d’honneur,
membres actifs ou adhérents,
membres bienfaiteurs.

Pas de grands changements prévus, à part peut-être supprimer les membres bienfaiteurs vu que je ne suis pas certain qu’on en ait déjà eu chez Dotclear. Quant à la distinction actifs et adhérents, vu qu’un actif doit être adhérent, c’est un peu paradoxal. Du coup je ne garderais que deux notions : membre d’honneur, membre actif (on justifiera que le simple fait de cotiser est déjà un signe d’activité au sein de l’association).

Article 6

Article VI – Admission

Pour faire partie de l’association, il faut être agréé par le bureau qui statue, lors de chacune de ses réunions, sur les demandes d’admissions présentées.

Au sujet de l’admission, je propose de modifier puisque depuis des lustres, le simple fait d’adhérer en payant (ou en renouvelant) sa contribution implique admission automatique. Donc je remplacerait ça par « Pour faire partie de l’association il suffit d’être à jour de cotisation ». C’est mal tourné mais on trouvera une formule plus élégante !

Article 7

Article VII – Définition des membres

Sont membres d’honneur, des personnalités sollicitées à ce titre ou des personnes ayant rendu des services signalés à l’association ; ils sont dispensés de cotisations.

Sont membres actifs de l’association les personnes physiques ou morales choisies par le conseil d’administration, sur proposition de l’un de ses membres et qui sont à jour de leur cotisation annuelle, dont le montant minimal est fixé chaque année par l’Assemblée Générale. Les membres actifs ont le droit de vote lors des assemblées générales.

Sont membres adhérents les personnes physiques ou morales qui sont à jour de leur cotisation annuelle, dont le montant minimal est fixé chaque année par l’Assemblée Générale. Les membres adhérents ne participent pas aux assemblées générales.

Sont membres bienfaiteurs, les personnes physiques ou morales qui versent une cotisation annuelle dont le montant minimal est fixé chaque année par l’Assemblée Générale.

Suite à la simplification proposée à l’article précédent, on pourrait conserver le premier alinéa sur les membres d’honneur et remplacer tout la suite par : « Sont membres actifs de l’association les personnes physiques ou morales à jour de leur cotisation annuelle ».

On supprime donc toute notion de fonctionnement quant à la détermination du montant de la cotisation dont la modalité serait définie dans le réglement intérieur et d’autre part exit la notion d’assemblée générale qui n’est pas requise explicitement pour nos statuts. Si le besoin s’en fait sentir, on mentionnera également ça dans le réglement intérieur. On y reviendra au moment de discuter des organes de l’association (CA, bureau, instance dirigeante, capitaine, matelots, …).

Article 8

Article VIII – Radiations

La qualité de membre se perd par :

la démission,
le décès,
la radiation prononcée par le Conseil d’Administration pour non paiement de la cotisation ou pour motif grave, l’intéressé ayant été invité par lettre recommandée à se présenter devant le bureau pour fournir des explications.

Pour cet article pas grand à redire sauf au sujet du 3e alinéa qui pourrait être simplifié en supprimant le mode de concertation avec la personne concernée ; après tout ça pourrait tout aussi bien se faire en ligne, du moment qu’un historique validé par les deux parties serait conservé. D’autre part, on remplacera éventuellement le Conseil d’administration par l’instance dirigeante ou tout autre organe. On y reviendra plus tard, au moment de discuter de l’organisation.

À suivre…

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/13727

Haut de page