Octante kilomètres par heure

Vu l’état des routes se dégradant de plus en plus, manque de budget oblige, surtout du côté du réseau secondaire que je pratique volontiers et copieusement, c’est finalement pas con de réduire la vitesse de dix kilomètres par heure !

Ah, si on pouvait aussi réduire de la même proportion ceux qui utilisent leur portable au volant, et ceux qui ne laissent pas suffisamment de place entre deux véhicules (qu’on puisse se rabattre), et ceux — j’en vois tous les jours du côté de chez moi, fréquemment en deux-roues de faible cylindrée — qui se fichent royalement des feux rouges et autres signalisations…

Ça serait pas mal aussi !

Avant-hier, en rentrant chez moi, le long d’une avenue qui comporte quelques croisements protégés par des feux rouges, je m’arrête pile devant le feu vert, en attendant que la voie au delà du carrefour soit dégagée pour avancer.

Le péquin derrière moi c’est énervé au point de me doubler rageusement parce que môssieur voulait tourner à droite et qu’il se fichait bien que je bloquasse l’endroit pour lui libérer ledit passage. Tout pour sa gueule, rien pour les autres, business on road as usual.

Si on pouvait aussi réduire d’autant ce genre de comportement, ça m’arrangerait ;-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/13830

Haut de page