Sketch

Range Rover Evoque cabriolet

Une fille sort de son gros cabriolet — un Range Rover Evoque blanc nuancé bleu glacier — juste devant moi à la pompe, se dandine un peu, légèrement boudinée dans son jean une taille trop petite et son tee-shirt qui laisse également apparaître le boudinage supérieur ; bronzée genre plutôt crâmée de trop de soleil, les cheveux blond-jaunes paillasses, je l’observe se préparer à se battre avec la machine…

Le combat est terrible car le clapet de la carte est difficile à lever, les instructions ont l’air de ne pas être très compréhensibles, c’est tout un univers qui à l’air nouveau pour la courageuse qui vient faire son plein ce dimanche matin à la station service du super-marché.

Il fait environ -10 degrés en température bretonne ressentie — ce qui équivaut à environ 16 degrés à Paname — et il pleut plus ou moins avec du vent, genre on sait pas trop dire si c’est des embruns du large ou les mouettes qui nous pissent dessus !

Pendant que mon esprit divague sur la couleur assez sympathique de l’objet qu’elle remplit — ça ne me déplairait pas d’avoir un cabrio comme ça finalement —, elle termine enfin son remplissage, reste circonspecte devant le clapet de gauche derrière lequel se cache sournoisement le ticket qu’elle finira par abandonner là.

Elle remet le pistolet à sa place, puis, hésitante, finit par se diriger vers moi, alors que je gloussais intérieurement, en silence donc. Je baisse la vitre et elle me demande de but en blanc, sans bonjour ni rien qui ressemble de près ou de loin à une introduction de dialogue poli en société, quelque chose comme :

« Dites, gazole et diesel c’est pareil ? », avec un accent vaguement anglais, mais mal fait, que je soupçonne être plus de circonstance, genre je fais la touriste étrangère, avec une plaque française immatriculée dans le 94, ça le fait moyen !

Aussitôt j’ai pensé qu’avec un peu d’à-propos que dans son cas j’aurais plutôt posé la question avant, qu’après le réservoir rempli du liquide en question ! En même temps, du gas-oil dans une essence spa trop grave, faut juste vidanger et nettoyer tout le circuit — le contraire serait un peu plus ennuyeux, je crois.

Je l’ai donc rassurée en lui disant qu’il n’y avait pas de souci et que diesel et gazole c’était pareil, même si c’est pas vrai ; mais on n’était pas à ce niveau de détail près, n’est-ce pas ?

C’est pas trop convaincue par ma réponse qu’elle a finalement fait demi-tour pour remonter dans sa voiture, avec la même démarche de canard qu’au départ…

Ou alors c’était de la drague, mais alors dans ce cas, c’était mal fait :-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/13871

Haut de page