Pi-hole en quelques notes

Et voilà, en route depuis hier soir, ça fonctionne plutôt pas mal !

Interface web d'administration du Pi-hole

Quelques notes, parce que comme d’habitude, quand on prépare tout ça avec un Mac faut aller fouiller le Net pour trouver ce qui fonctionne vraiment ;-)

La commande pour initialiser la carte SD (j’avais une 16Go), une fois la dernière distribution raspbian téléchargée :

sudo dd bs=1m if=/Users/…/2018-11-13-raspbian-stretch.img of=/dev/rdiskN conv=sync

Le N du rdiskN est à chercher avec un df -h, par exemple.

Ce qu’on trouve habituellement fonctionne avec Linux, mais la commande dd sur Mac est un poil différente (paramètre conv=sync, rdiskN plutôt que diskNsM, …).

Ne pas oublier de créer ensuite un fichier (vide) ssh à la racine de la partition boot, ça déverrouille l’accès SSH du Raspberry.

Une fois le Raspberry branché (alim, ethernet) et une fois qu’on l’a trouvé sur le réseau, connexion SSH (avec les login/mdp pi/raspberry par défaut), installation de Pi-hole, c’est assez facile et on peut se contenter de répondre Ok à toutes les options recommandées.

curl -sSL https://install.pi-hole.net | bash

Le seul réglage à faire concerne l’interface réseau (IP Fixe, gateway). Au passage ces réglages se trouvent dans /etc/dhcpcd.conf, si jamais vous deviez les modifier. N’oubliez pas de noter le mot de passe d’accès à l’admin, ça vous servira plus tard ;-)

Ensuite, petit test en configurant mon Mac avec le Pi-hole en 1er DNS, et réglage du DHCP de la maison avec les mêmes infos pour que tout le monde en profite ! Au passage j’ai choisi d’utiliser les DNS de CloudFare (1.1.1.1 et 1.0.0.1) en DNS de secours, y’a peut-être mieux, je ne sais pas ; en tout cas ils sont rapides !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/14028

Haut de page