Vilnius - journée grise

Vilnius - pavé commémoratif

Démarrage, comme l’avant-veille, par un rendez-vous devant l’hôtel de ville pour une visite accompagnée d’un guide, cette fois-ci sur le thème juif. On découvrira au gré de nos pas quelques pavés gravés aux noms de gens ayant vécu ici et disparus depuis.

Vilnius - Dr Zemach Shabad

Le petit ghetto d’abord, celui-là même où nous logeons en ce moment, puis ensuite direction le grand, où nous découvrons celui qui, d’après les lituaniens, aura inspiré le personnage du Dr Dolittle pour les anglais ou du Dr Aïbolit chez les slaves. D’autres disent l’inverse. Il reste que ce Dr Zemach Shabad a réellement existé et était très respecté ici.

Vilnius - Ghetto juif

Le grand ghetto est devenu, finalement, bien moins sympa que le petit, ce qui était à l’époque où les juifs étaient bien implantés dans la ville, plutôt l’inverse ; le petit étant pauvre et le grand plutôt bourgeois ou a minima très commerçant.

Vilnius - ghetto juif

Un indice bien caché nous confirmera que nous sommes bien dans un « ancien » quartier juif ! On a découvert aussi un centre de documentation juif, qui permet, avec de la chance, de retrouver quelques infos si on est à la recherche de ses racines. On s’est promis d’y revenir le lendemain…

Vilnius - synagogue

Ensuite, découverte de la seule synagogue de la ville, les autres ayant été détruites soit par les soviétiques, venus à plusieurs reprises, soit par les nazis, venus une seule fois, les deux se faisant à chaque fois passer pour des libérateurs. L’histoire aura jugé ! La synagogue aura été épargnée bizarrement par les nazis et servira le temps de leur séjour (3 ans), d’entrepôt à médicaments.

Vilnius - synagogue

Pas de polémique dans ce billet, mais les quelques commentaires qu’on aura entendu ce jour, nous aurons tout de même laissé le sentiment qu’ils ont encore pas mal de choses à régler avec ces périodes noires de leur histoire, ici.

Vilnius - Musée KGB

L’après-midi, direction l’ancien bâtiment réquisitionné par les soviétiques pour y installer leur antenne locale du KGB. Le bâtiment sert dorénavant de musée du génocide — le génocide étant pour eux celui des lituaniens tour à tour assassinés par leurs « libérateurs », soviétiques ou nazis. En effet quelques dizaines de milliers de lituaniens sont morts pendant les trois périodes, ce qu’un tableau nous apprendra sans oublier d’indiquer que ça inclut aussi les 200000 juifs tués par les nazis.

La distinction lituanien / juif reste vivace, même chez les plus jeunes, on l’aura entendu :

« Vous êtes juif ?
— Moi, non, je suis lituanien ! »

Vilnius - musée KGB

Quelques pépites des années soviétiques, reconstitutions des bureaux d’alors, puis une descente vers les deux sous-sols de l’endroit que je vais précautionneusement éviter de vous décrire, ne souhaitant pas gâcher votre réveillon — Les Baumettes ressemblent assez à l’endroit, en peut-être aussi glauque mais beaucoup moins effrayant !

Vilnius - prison du KGB

Pour résumer un sentiment de malaise nous aura envahi tout au long de la journée, et ce que j’ai vu ou entendu confirme ce que j’ai lu ici et là à propos de ce pays.

On a terminé cette journée par un restaurant de gastronomie locale, où on aura enfin goûté les « zeppelins », sorte de pomme-de-terres reconstituées fourrées à la viande. C’est, comment dire, bien nourrissant !

Aujourd’hui, petite balade en haut de ce qui reste du château de Vilnius et pour le reste, on verra comment on finira cette fin d’année !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/14048

Haut de page