Polyglotte

Réflexion, nov. 2019

Bon, j’avais, il y a quelques temps, décidé de me mettre à la programmation fonctionnelle, avec Haskell, et pis les choses étant ce qu’elles sont, j’ai mis ça de côté pour plus tard en attendant d’avoir une nouvelle période de calme à l’horizon, ce qui n’est pas arrivé.

Puis, côté pro, on me demande de jeter un œil — plus qu’un œil même — du côté de l’IA, du Big Data Analysis, du Machine Learning, etc. Je me renseigne un peu et on me dit, plusieurs fois, qu’une des références dans ce domaines (Data Analysis) est l’ouvrage « Data science » de Lutz et Biernat, que j’ai donc fait commander au boulot.

Or cet ouvrage comporte quelques exemples et mises en application dont les langages utilisés sont Python et R.

Va donc falloir que je replonge dans Python — que j’avais abandonné il y a quelques années faute d’avoir des projets d’application, vu que c’est comme ça que j’apprends le mieux — et que je regarde à quoi ressemble R…

Anecdote amusante, hier, en regardant un épisode de Mr Robot, j’ai tout de suite reconnu du code Python affiché sur un écran ; comme quoi il m’en reste quelques traces dans le ciboulot \o/

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/14431

Haut de page