Confinement, jour 4

Mon biclou à moustache, déc. 2019

Je pense que mon biclou à moustache — faudrait tout de même que je lui trouve un nom original — va rester sagement au garage en compagnie de ma mobylette pendant quelques semaines.

Pas de confinement a dit Macron — en tout cas il n’a pas prononcé ce mot —, mais dans les faits s’en est un ; a priori jusqu’à fin mars, alors que tout le monde s’attendait à au moins 6 semaines, jusqu’à fin avril. Manière de temporiser avant d’annoncer une prolongation qui passerait mieux une fois le nombre de malades monté en flèche ?

En attendant on s’installe dans la routine, en ayant un œil sur les stocks de riz et de café, et on multiplie les contacts avec les proches par Skype, WhatsApp, Telegram et consort…

On s’est en tout cas promis un fameux resto quand la crise sera passée ; et je crois qu’on ne sera pas les seuls à faire de même !

À noter dans un coin pour la pandémie suivante :

  • Prévoir un stock de chocolat à croquer
  • Prévoir aussi un stock de bières à mettre au frais

Liste à compléter au fur et à mesure, évidemment…

En attendant on compte les jours depuis nos derniers contacts respectifs en espérant passer au travers, si possible, ou tout au moins ne présenter qu’une pathologie pas trop pénible. 9 jours depuis la dernière bise claquée, précautions depuis — malgré les quelques uns au boulot qui n’avaient pas encore compris l’idée de la distanciation élémentaire qu’il faut appliquer — et zéro contacts depuis vendredi soir dernier.

On croise les doigts et on se réveille le matin en étant soulagé de respirer correctement \o/

PS : J’ai mis en pièce jointe l’attestation qu’il faut remplir et présenter à chaque sortie, le site du gouvernement a l’air un peu surchargé en ce moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/14526

Haut de page