Esprit startup nation

On en rigole encore avec Kozlika !

Vendredi soir, arrivé dans la boîte contact de Dotclear, ce mail, comme nous en avons de temps en temps ; je vous laisse lire :

Bonjour ,

Il y a quelques années, un article était paru sur moi sur dotclear.org : https://mariejulien.com/post/2016/05/22/Startups-de-merde%2C-vous-devriez-avoir-honte

A l’époque, j’avais tenté de joindre l’auteur pour en discuter car l’article du Monde était stupide et faux et donc ce que vous aviez repris n’était pas la réalité. La réalité, c’est que l’on avait des salariés - geeks et amis par ailleurs - et qu’en plus du salaire on donnait des parts dans les projets aux salariés car les geeks sont souvent dépossédés de leur invention (et le maximum de participations qu’on ait gardé était 30% dans un projet créé). Bref, je suis anti startup nation, je pronais ce modèle (plutôt de gauche d’ailleurs : [lien vers un article sans trop d’intérêt…, ndlr])

-> Il y avait donc la reprise d’un article existant ailleurs, des propos diffamatoires (les commentaires sont atroces)…

Aujourd’hui c’est la deuxième fois que l’on me refuse une direction de thèse en me mentionnant cet article. Et c’est dur à vivre, surtout en ce moment, et ça me colle à la peau.

Ainsi j’aimerais te proposer de s’appeler, d’en discuter par écrit, d’apporter les preuves nécessaires pour retirer cet article.

Voilà, j’espère que vous vous portez bien pendant le confinement et que vous répondrez positivement à ma demande, Bien à vous, …

Samedi matin, je reprends mes mails, et décide d’y répondre, comme je fais à chaque fois que quelqu’un utilise l’adresse contact de Dotclear pour joindre l’auteur d’un blog :

Bonjour,

Je pense que vous vous trompez d’interlocuteur. L’adresse email que vous avez utilisée est destinée à l’équipe de développement de l’application Dotclear. Voyez directement avec l’auteur du billet.

Bonne journée

Franck pour la Dotclear Team

Et pour moi c’est une affaire réglée, je passe à autre chose ; sauf que non non non, deux heures plus tard, sa réponse :

Non je ne me trompe pas, j’ai demandé plusieurs fois a l’auteur du billet.
J’ai lu vos conditions d’utilisation, vous soulignez l’importance de l’exactitude des propos et de la non diffamation
C’est donc a vous que j’adresse cette demande, car c’est votre service que cette personne a utilisé et vos conditions d’utilisation qu’il bafoue.
Aidez-moi, …

Hum, encore un pénible me dis-je in petto dans le dedans de moi-même et à Kozlika assise à mes côtés, qui décide de prendre la main :

Bonjour,

Je compléterai la première réponse qui vous a été faite en précisant le plus clairement possible que nous n’avons pas de lien avec l’auteur de ce blog ni la possibilité technique ni l’autorisation légale d’intervenir sur les contenus du blog que vous évoquez. Nous développons l’outil (le logiciel, l’application), nous ne sommes pas une plate-forme de diffusion.

Peut-être qu’une analogie serait plus parlante : si les contenus d’un journal vous déplaisaient, pensez-vous que les fournisseurs de papier et d’encre seraient à même de vous aider ?

Bien cordialement,
Kozlika pour la team Dotclear

Arrivé là, on se dit qu’il devrait comprendre le message et aller porter sa requête vers l’auteur du billet sus-cité.

Que nenni ! Il poursuit :

Analogie stupide, j’en propose une autre : si vous êtes un fabriquant de tank, que l’on vous apprend qu’un de vos clients est un dictateur sanguinaire, ne ferez vous pas tout pour suspendre vos relations avec lui ?

Alors comment dire… Kozlika répond aussitôt d’un cinglant :

Non.

Clair, net, sans bavure.

Ah ah mais c’était sans compter l’obstination bornée de cet hurluberlu qui rétorque — attention, cachez les yeux des enfants, on change de registre — :

Vous êtes un grosse merde humaine alors. A l’instar des outils pourris que vous proposez.
Demain un blog néonazi powered par dotclear ne sera pas retiré par vous. Pathétique boutonneux raté.
Cordialement.

PS : pour information l’article parle des hackers houses en France. Vous risquez d’avoir du travail de sécu a faire sous peu 🧡

Insultes et menaces, on change de registre vous avais-je dit ; bel esprit startup-nation, n’est-il pas ?

Au passage, vous noterez son ignorance complète des principes d’hébergement personnel d’un blog sur lesquels, bien évidemment, nous avons aucun pouvoir. Assez bizarre pour un patron d’une boîte qui prétend faire du web et des applis !

Réponse cordiale d’ici, avec un avertissement :

Merci, je garde précieusement votre mail et son élégant doublé insultes et menaces et me réserve le droit de le transmettre à qui de droit.

Je fais faire un très gros effort de pédagogie, bien que je crains que vous y soyiez irrémédiablement imperméable : Dotclear est un *logiciel*, pas une plate-forme de publication. Par conséquent, le voudrions-nous que nous n’aurions strictement aucun moyen d’intervenir. Le papier, l’encre, toussa.

Je vous souhaite un magnifique week-end ; il fait grand soleil aujourd’hui, ce qui favorise la production de mélatonine, régulateur de l’humeur.

Bien à vous,
Kozlika pour la team Dotclear

Môssieur décide d’avoir quand même le dernier mot :

Précisez “un logiciel vieillot et assez nul, soutenu par des personnes ni intelligentes ni morales”

Transmettez le a qui de droit, en hacking on ne donne pas d’ordre, des personnes libres réagissent a des actes qu’ils jugent immoraux. Je vais simplement transmettre cette discussion a ce type de personnes, et ce n’est pas une menace, bien évidemment.
Mais il y a surement d’autres voies, des coups de fil a des amis de la CNIL pour bien vérifier que tout est parfait, ou autres. La moindre faille je la trouverai (et là j’en donne l’ordre en interne).

Quand on donne une réponse de bouffon il faut être sur de la personne à qui l’on répond.

Vous auriez pu simplement dire : nous allons tenter de contacter le propriétaire du blog. Ou autre. Mais non, une vulgaire analogie stupide, un manque total de responsabilité, et un “non” hautain.

On attend la suite avec impatience \o/

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/14545

Haut de page