Capture One Pro

Acheté hier, à la faveur d’une grosse promo, l’ensemble m’a coûté, pour une licence perpétuelle (avec le jeu complet de presets) moins de 400€[1]. J’ai commencé à jouer un peu, en prenant pour référence mes photos de Paris-Web 2019, et ça a l’air de faire le job !

Une petite demi-heure à explorer l’interface une fois le catalogue Lightroom importé — la gestion des collections et des dossiers semble toutefois un peu plus « lourdaude » —, et petit tour côté développement pour voir ce qu’on peut en tirer sans trop de formation…

Eh bien je suis assez bluffé, je dois dire…

Va falloir que je me penche sur le bébé pendant quelques heures, par exemple pour développer les photos de Lisbonne, histoire de voir ce qu’il a dans le ventre !

Note

[1] D’ailleurs j’ai également récupéré un logiciel qui permet de convertir mes presets Lightroom en (presque) équivalent Capture One.

Ajouter un commentaire

Les champs suivis d'un * sont obligatoires

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/14548

Haut de page