Et merde !

Autant hier matin j’étais content de reprendre le vélotaf que j’avais abandonné depuis mi-mars, confinement oblige, autant j’suis franchement énervé contre mon vélociste depuis hier soir.

J’explique : hier, après le taf, je reprends biclou et à peine avais-je parcouru 100 mètres que … plus de pédalier ! Ou plutôt pédalier qui tourne dans le vide. Rentré pedibus jambus à la maison, plus d’une heure au lieu des vingt, vingt-cinq minutes habituelles et j’arrive peu avant 18h.

Mon vélo, acheté l’an dernier, avec beaucoup de mal — je vous expliquerai peut-être ça plus tard —, chez Cyclable, dans le 14e, je prends mon téléphone et je les appelle parce que leur site internet est formel : « NOTRE MAGASIN ACCUEILLE UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS. », sauf qu’après y avoir passé plus d’une demi-heure, et environ une quinzaine d’appels, j’obtiens à chaque fois un message m’indiquant qu’il faut appeler pendant les heures d’ouverture, c’est à dire jusqu’à 19h — mon dernier appel datant de 18h54 !

Bref, c’est comme l’année dernière, jamais de réponse au téléphone, visiblement ils sont toujours surbookés, ils n’ont toujours pas embauché plus de personnel pour répondre à la demande ; quant au mail — je leur en ai envoyé un dans la foulée — ils promettent une réponse sous 72h. Si c’est comme au cours de cette année où j’ai eu l’occasion d’échanger par mail avec eux, c’est plutôt environ quinze jours de délai qu’il faut compter pour espérer une réponse, s’ils le font.

Je vais aller les voir ce matin, à l’ouverture — malgré leurs indications — avec mon VAE sous le bras et espérer qu’ils s’occupent de remplacer le moteur — à priori c’est lui qui est en cause — dans un délai raisonnable (sic). Sachant que les délais raisonnables, chez eux, sont complètement aléatoires et que je vais avoir du mal à les harceler pour obtenir une intervention rapide puisqu’ils sont injoignables autrement qu’en y allant.

Vivement la fin de la garantie, dans un peu moins d’un an et je fuirai comme la peste cette chaine, a minima à Paris — les avis Google sont tous semblable, SAV pas au niveau, sous -effectif patent —, et j’irai ailleurs si besoin.

Accessoirement, je pensais que Bosh était plutôt fiable, Deutsch Qualität, mais en fait ça n’a pas trop l’air. 850 kilomètres au compteur, sans faire le con avec, je trouve ça peu, pas vous ?

C’est dommage parce que sinon le trajet du matin était au top, même sur les pavés…


Deux heures plus tard, passage là-bas. Verdict : moteur déraillé, remis en place — facile quand on a les outils et le savoir-faire, impossible pour moi donc —, et roue libre en vrac ; sera réparée plus tard (fin octobre, pas de place avant). Toujours autant de clients et toujours aussi peu d’employés et je confirme qu’ils ne répondent jamais au téléphone.

Ajouter un commentaire

Comments can be formatted using the Markdown syntax.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/14713

Haut de page