Le dos

J’ai distinctement entendu la cassette protester — ça a bien grogné, vers l’arrière — quand il a fallu que je descende une vitesse et tenter de sortir avant que cette fichue porte de garage se referme.

Il faut dire qu’avec les paranoïaques qui habitent dans cet immeuble, tu n’as quasiment pas le temps de sortir si tu ne te mets pas déjà dans la (forte) montée qui précède la sortie, tellement la tempo est réglée au minimum.

Or, avec un vélo ou une moto, pas très simple de garder l’équilibre tout en freinant pour ne pas redescendre et en appuyant sur le bouton de cette fichue télécommande qui fonctionne quand ça l’arrange, une fois sur trois. Bref, sans frein à main, c’est rock’n’roll !

Je ne compte d’ailleurs plus le nombre de fois où en moto ou vélo, il a fallu que je recule (dans une forte pente) tout en essayant de contrôler la manœuvre pour refaire la procédure, la porte s’étant refermée trop tôt.

Et donc, dimanche matin, en allant faire une petite virée vélo avec le frangin, j’ai distinctement entendu mon dos protester — ça a bien claqué, vers le bas — quand il a fallu que…

Dos bloqué et douloureux depuis hier fin de matinée, après le retour de balade, une fois le bonhomme refroidit. Pas glop !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/14887

Haut de page