On va pas se mytho

Quand tu te fais doubler par une bagnole que tu retrouves au feu suivant et qui agacée de devoir te redoubler à chaque feu serre bien à droite le long du trottoir pour t’empêcher de te faufiler, ça agace !

Quand parce que tes collègues sont des pures feignasses — parce que tu comprends c’est compliquay de faire des manœuvres avec une boîte à roulette en métal d’une tonne et demie au sous-sol du taf alors qu’ils sont confortablement assis dedans, au chaud — et ne te laissent que la seule place continuellement inondée pour que ton cadenas traîne bien par terre et que tu te salis les mains à chaque fois que tu assures ton biclou, ça énerve !

Quand tu abandonne l’idée de prendre ton vélo pour aller quelque part parce que tu sais pertinemment que tu n’auras aucune solution secure à destination pour pas te le faire voler, ça craint !

Quand le gars derrière te fout la pression pour que tu te serres parce qu’il y large la place de doubler avec les douze centimètres restants alors que tu t’écartes pour éviter les portières qui s’ouvrent et le caniveau dégueulasse, ça fatigue !

Non on ne va pas !

Mais quand même, c’est uber-cool le biclou !

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/15184

Haut de page