Agence de renseignement

Je connais un bistrot où j’ai plaisir à m’arrêter, surtout après avoir passé du temps en plein vent, au bout de la jetée ou sur les rochers. D’autres que moi le connaissent aussi, peut-être bien que vous-même, une fois ou deux ?

Bistrot

Occuper la petite table ronde, à l’entrée de la première salle, juste devant le comptoir. Passer du temps à observer, à se faire oublier. Dire bonjour tout de même à ceux qui rentrent ou aux patrons qui viennent vous serrer la main et vous demander de vos nouvelles. Les anciens qui y viennent ont leurs habitudes. D’ailleurs un des derniers à être entré a eu un temps d’arrêt en voyant que sa petite table, où nous nous trouvions, était occupée.

Le pêcheur est de retour bredouille

Tous ou presque parlent de la mer, de la pêche, des sorties, de la criée. Tous prennent des rides, années après années. Tous se courbent, le souffle se fait plus court, la démarche moins aisée, mais tous conservent ce quelque chose qui brille dans les yeux, comme une sorte de malice.

L'ancien à pris un coup de vieux et un coup de jaja

J’en ai croisé, aussi, qui n’y vont pas et qui préfèrent passer du temps à regarder la mer, pendant longtemps et parfois, à la faveur d’un petit événement insignifiant, dire une phrase ou deux. Ceux-là, souvent, ne sont pas marins — enfin c’est ce que j’imagine.

Repos

Parfois un jeune s’aventure par ici et lance un « Comment k’sé ? » au patron, commande et repars aussitôt sur la terrasse retrouver ses copains. Ici c’est le coin des anciens et il faut du temps pour s’y faire une place…

J’en ai repéré une petite, dans un coin, avec la bonne lumière pour les photos !