Attends je t'explique

Alors voilà, le 17 janvier 2010 dernier j’ai écrit un billet fondamental sur la perception de l’ouverture en fonction de la présence d’un filtre polarisant sur le caillou de mon APN, tu vois ? Forcément, puisque tu l’as lu et même bookmarké pour pouvoir y faire référence dans tes prochains billets.

Justement, le 28 février de la même année, tu écris un fameux billet qui complète ma théorie et l’enrichit mais tu oublies, fieffé galopin, de me citer ! Ce qui est, vous en conviendrez, une infamie sans nom, n’est-ce pas ?

Quelques années se passent, on ne se parle plus parce que voilà, tu m’as superbement ignoré, et puis tout d’un coup je me dis que la vie est trop courte, YOLO, je vais quand même signaler à ce malotru que tu es que voilà, mon billet est et reste une référence que tu te dois de ne pas ignorer, et donc, que fais-je ?

Je vous le donne Émile, comme disais le regretté Coluche, un rétrolien ! Sauf que voilà, nos deux billets se complètent comme cul et chemise, mais mon rétrolien est refusé pour la simple et bonne raison que je ne t’ai pas cité dans le corps de ma prose.

Arghl ! Enfer et damnation, non seulement il m’ignore, profite de mes propos, mais de plus me claque la porte au nez et il faudrait en plus que je retourne modifier mon billet qui est une merveille d’écriture où pas un mot ne manque ni est superflu ?

En conséquence, la combinaison de nos productions, qui ensemble aurait pu révolutionner la pensée universelle dans ce domaine, restera à jamais dans les limbes pour une vulgaire citation manquante dans un texte qui est antérieur à l’existence même de la cible !

CQFD !

En plus je suis grave une feignasse, donc je ne me vois pas aller ajouter à la main le lien idoine dans mon ancien billet, sans compter qu’il faudrait l’introduire, etc, et que j’ai déjà un autre billet encore plus brillant en cours d’écriture sur l’évolution des interactions entre blogs…


Vous aurez compris, toi aussi mécréant qui n’a toujours pas ouvert sa porte chez lui (gniark, gniark), qu’imposer la présence d’un lien vers l’objet d’un rétrolien à venir n’est pas et ne devrait pas être obligatoire ; laissons le soin à ceux qui l’émettent la responsabilité de leur contenu, personnellement je les remercie déjà de bien vouloir lier leurs merveilles à mes petites divagations sans leur imposer de surcroit qu’ils me mentionnent chez eux !

Vous avez du contenu qui complète et enrichit ce que je dis ici ? Faites un rétrolien, tous nos lecteurs y gagneront.

« Un partout, la balle au centre ! »

Redressement

Avenue d'Ivry - matin d'hiver

Tiens, mes photos prises avec mon smartphone sont de nouveau horizontales, contrairement à il y a quelques jours où je m’en étonnais ! En Autriche, ils ont failli avoir un président facho, vous vous rendez compte ? Heureusement, hier, plus de la moitié des votants à choisi l’écolo ; malheureusement  […]

Lire la suite

Pardon my english

Never apologise for speaking broken English. The fact that you even learnt a second language is badass and more than most of us have done.— TomSka (@thetomska) 30 novembre 2016 That’s it! Je traduis (environ) : Ne vous excusez jamais de parler un anglais imparfait. Le fait même que vous ayez appris  […]

Lire la suite

Blogrolls et blogs

You talkin' to me?

Les derniers billets de Thierry Crouzet étaient assez pessimistes, et puis celui-ci donne des pistes pour améliorer la situation. En remettant notamment à l’ordre du jour l’usage de la blogroll, ce réseau social numérique avant l’heure. Je l’avais supprimée de cet espace car ce n’est pas évident à  […]

Lire la suite

Haut de page