Sainte-Marine

Bout de terre


Sainte-Marine

Chemin côtier, qui longe les jolies maison de Sainte-Marine, qu’on attrape tout au bout, à l’entrée du chenal vers l’intérieur et qu’on parcourt jusqu’au petit port, en face de Saint-Bénodet.

Midi

Il était midi ce jour-là, peut-être un peu moins d’ailleurs, lorsqu’on est arrivé là pour prendre notre bol d’embruns quotidien

Sainte-Marine

Le petit phare, dont on se dit à chaque fois que ça ferait un chouette coin pour une colo

Sainte-Marine

Ça doit être chouette, par jour de tempête ou la nuit, de monter là-haut pour regarder l’horizon !

Saint-Bénodet

En face, l’ancien casino, je crois, qui surplombe ceux qui passent dans un sens et dans l’autre

Sainte-Marine

Finalement on a fini par s’attabler dans une petite crêperie, qui nous a longtemps posé question sur la recette des crêpes de sarrasin ; on n’aura pas découvert le secret, toujours pas.

Digue

Le lendemain, on est parti vers le grand Nord du Finistère Sud, genre pas franchement très loin, quelque part en allant vers Audierne, le long de la baie

À pic

Et on a découvert un endroit plutôt sympathique, avec les rochers et la mer qui allait bien

Digue

Météo au gris moyen ce jour-là, pas franchement beau ni franchement mauvais, pas du tout ce que je préfère pour les photos !

Tombe

Et puis cette tombe, collective ; ils ne faisaient pas semblant à l’époque !

Torche

Le lendemain suivant, le spot avec ses cormorans, forcément

Saint-Gué

Et puis Saint-Guénolé, témoin d’un quelque chose de passé, de quasiment oublié

Sauvetage

Le vieux bâtiment qui servait pour les secours, autrefois, et qui ne sert plus à rien aujourd’hui, je crois, et qui s’écaille de toute sa peinture, tempêtes après embruns

Chaluts

Même les chaluts ont l’air fatigué, c’est dire l’ambiance, et pourtant on y revient

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Haut de page