Aujourd'hui pétoffe

Un drame horrorifiant s’est déroulé ces derniers jours en banlieue parisienne ! Fi, dédain et affront sont les maîtres mots de cette histoire que je vais vous conter céans.

Mais voyez plutôt ce que je disais, hier, à peu près à la même heure :

tweet-ratp.jpg

Dites @GroupeRATP on suit le trajet de vos bus grâce aux flaques de gas-oil qui émaillent la route, avec la pluie => chute pour 2 roues !
Franck Paul ‏@franckpaul - 9:36 AM - 20 Juin, 13

Il va de soi que j’ai également envoyé une missive à l’impétrante Régie chargée des transports des camarades travailleuses et travailleurs pour exiger une réponse immédiate. Évidemment, à cette heure, je n’ai reçu qu’un banal accusé de réception ce qui dénote le manque d’égard que celle-ci a à l’endroit des usagers des routes franciliennes dont nous partageons l’usage quotidiennement, sinon plus.

Puis, ce matin, frais et dispos, plein d’espoir et de confiance envers la Régie francilienne, j’observe pendant mon trajet la chaussée jusqu’à mon lieu de travail, en prenant soin d’effectuer très exactement le même parcours. Et que n’ai-je vu ? Je vous le demande ! Eh bien toutes les traces étaient encore bien présentes, avec un gas-oil bien brillant sous le chaud soleil d’été froid soleil d’hiver masqué par les lourds nuages gris anthracite menaçants qui plombent le ciel au dessus de nos gauloises têtes apeurées.

Vous conviendrez avec moi, et pour paraphraser un illustre inconnu que j’ai vu sur Youtube ce matin qui disait « Une évidence qui ne se discute même pas, tant elle s’impose. », que les bornes des limites ont été atteintes, que dis-je, pulvérisées sans aucun remord. Voyez l’affront !

Je réclame donc la création d’une commission d’enquête dont je serai le président, ayant fait les premières constatations et ayant porté haut et fort le message des millions de cyclistes, scooteristes, motocyclistes, trotinettistes, rolleristes, … et qui devra bien évidemment être dotée par l’État d’un budget conséquent et suffisant afin de mener nos enquêtes sur toutes les chaussées de France et nous constituer en une force de réflexion et de débats, effectuer moult voyages d’études pour mettre un terme, enfin, à cette abominable affaire.

Signé Le petit rapporteur


Réponse reçue ce jour, mardi 25 juin :

Bonjour,

J’ai bien pris connaissance de votre courriel concernant les flaques d’essence laissés par les bus.

Je transmets ce jour votre message au Département BUS et m’engage à vous apporter une réponse précise dans les meilleurs délais.

Je vous remercie de votre patience et de votre compréhension.

Cordialement…

Ça avance \o/

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/9370

Haut de page