Tails 2.0

C’est une distribution Linux orientée sécurité, genre très sécurisé, avec par exemple une connexion internet qui passe par Tor, etc…

J’ai ça sur une clé USB, rangée dans mon porte-monnaie vu sa taille minuscule, et prête à servir sur n’importe quel ordinateur. Vous branchez la clé et vous redémarrez l’ordi, que ce soit un Mac[1], comme je l’ai testé tout à l’heure, ou un PC.

Pour la connexion internet, une fois celle-ci établie, il vous faudra attendre un peu que le réseau — ou plutôt le nœud — Tor soit démarré et en place, ensuite c’est open-bar pour naviguer, etc.

Une fois fini de l’utiliser, vous fermez votre session et la mémoire est automagiquement effacée, des fois que certaines de vos traces y soient encore !


En détail, ma clé fait 1Gb et cette distribution utilise un peu moins de 800 Mo. Pour l’installer avec un Mac, après avoir téléchargé et contrôlé l’image ISO, il suffit de lancer les commandes suivantes :

diskutil list
diskutil umountDisk disk2
sudo dd if=tails-i386-2.0.iso of=/dev/rdisk2 bs=16m && sync

La première commande permet de retrouver l’identité de la clé[2], disk2 dans mon cas, la seconde permet de « démonter » la clé, la troisième de transférer dessus l’image ISO de Tails 2.0


Et voilà, rangée et prête à servir…

Notes

[1] Il suffit de maintenir la touche C appuyée pendant le démarrage, ou d’utiliser la touche alt qui vous permet ensuite de sélectionner le disque/clé de démarrage avant de continuer. Voir cette page du support Apple pour le détail des combinaisons de touches de démarrage sur un Mac Intel.

[2] Faites gaffe à utiliser la bonne identité, au risque d’écrire sur votre propre disque dur, ça ferait désordre ensuite, obligés que vous seriez de restaurer votre disque depuis votre sauvegarde que vous faites très régulièrement, n’est-ce pas ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant la syntaxe Markdown Extra.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/12694

Haut de page