Données supraliminales

En général, l’ajout de la photo se fait une fois le billet prêt à mettre en ligne. J’ai remarqué, depuis que j’observe cela, qu’une fois la photo associée, je m’engage dans une relecture qui devient presque systématiquement une réécriture partielle. Souvent le titre change. Je me souviens également qu’il m’est arrivé, à plusieurs occasions, de sélectionner et d’afficher l’image à mi-chemin de l’écriture. Parce que je m’asséchais ou que je sentais que l’écriture dérivait trop de l’envie du départ.

Pep, Métadonnées subliminales

En général je fais très exactement le contraire ; je commence par la photo, l’illustration et ensuite seulement je porte les mots. Ici, là-bas aussi d’ailleurs…

Et j’ai une bonne et très personnelle raison à ça : j’ai besoin d’un support harmonieux et plaisant à voir à l’œil pour me relire, pour écrire, pour vérifier au fur et à mesure que j’égrène les mots qui me viennent à l’esprit, comme en ce moment. Il est rare que je reprenne mon texte, sauf pour quelques corrections mais bien souvent les coquilles, omissions, erreurs orthographiques et/ou grammaticales m’échappent à la relecture directe et c’est souvent plus tard, quand je vois passer mon texte dans mes fils RSS — c’est une des principales raisons à la présence de ce fil dans ceux que je suis d’ailleurs — il m’arrive de tomber dessus.

Et évidemment je me relis dans le contexte public de lecture, c’est-à-dire côté blog (en mode prévisualisation si vous connaissez un peu les entrailles de Dotclear), parce que la forme m’importe tout autant que le fond, c’est quasi indissociable. D’ailleurs, je m’interrogeais hier sur la « plateforme » à utiliser pour débuter des développements Javascript et j’avoue que l’aspect graphique du site Electron par rapport à celui d’Ionic m’inciterait à choisir plutôt le premier. Rien de vraiment rationnel dans ce choix, mais c’est sur ma liste de critères !

Pour aller plus loin dans cette réflexion, je pourrais même affirmer que si l’aspect général, et en particulier celui du site dédié à un système, m’est plaisant, il est plus que probable que ce qui se trouve derrière — le code, les librairies, les API, la doc, … — le soit aussi ; question de feeling.

Pour en revenir au choix de la photo d’illustration, en général soit je l’ai déjà (pré-)sélectionnée au moment de la prendre, soit je l’ai prise et mise de côté en vue d’un usage futur, soit, mais c’est finalement assez rare, elle restera sans rapport aucun avec le contenu, ce que j’assume. Mais…

Mais je fais confiance au lecteur pour trouver l’association qui lui semblera évidente, simplement en n’indiquant aucune légende ni titre à cette image. À lui de se faire son idée, un peu comme quand je me fais des images pendant mes lectures nocturnes sur ma liseuse !

Ça vous parle ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/13235

Haut de page