Géolocaliser ses photos

Depuis quelque temps déjà je géolocalise mes photos et dernièrement, alors qu’on discutait de cela sur Twitter avec @cyberbaloo_ et @nhoisey, je me suis dit que ce serait peut-être temps d’automatiser un peu plus l’enregistrement de ces informations.

Copie d'écran de la fenêtre principale de GPSPhotoLinker

J’avais testé il y a quelques années un logiciel pour Mac OS X nommé GPSPhotoLinker en combinaison avec un autre logiciel cette fois ci pour iOS, nommé Trails et qui permet d’enregistrer régulièrement les positions GPS pendant que vous vous déplacez. Une fois la balade terminée, Trails permet d’exporter et d’envoyer par mail le fichier GPX que peut lire GPSPhotoLinker (et d’autres) pour géolocaliser vos photos. J’avais choisi Trails plutôt qu’un appareil GPS dédié parce que mon boîtier de l’époque ne permettait en aucune manière de géolocaliser les photos, y compris en y connectant un périphérique comme on peut observer sur certains boîtiers Nikon. Du coup, plutôt que de transporter un appareil supplémentaire j’ai pensé qu’il serait plus commode d’avoir un logiciel sur l’iPhone que j’ai constamment avec moi.

Copie d'écran du logiciel Trails sur iPhone

Et puis les choses étant ce qu’elles sont, et ma mémoire de poisson rouge étant ce qu’elle est, j’oublie toujours de démarrer l’application Trails quand je pars en balade faire des photos. Du coup je géolocalise a posteriori. Il n’est pas toujours facile de se remémorer l’endroit exact où ont été prises les photos, mais en revanche ça permet de faire travailler un peu ma mémoire et ma géographie, ce qui n’est pas superflu !

Nicolas a été assez surpris de cela et m’a communiqué un tableau de synthèse qu’il avait élaboré il y a quelques années sur les différents modèles de périphérique GPS. Intrigué, je suis allé jeter un œil et du coup j’en ai profité pour faire le tour des logiciels pour Mac qui me permettraient ensuite de reporter ces informations dans mes photos.

Il faut savoir que les informations de géolocalisation, telles qu’elles sont gérées par Lightroom que j’utilise pour indexer et développer mes photos, sont enregistrées dans des fichiers annexes au format XMP en compagnie des autres métadonnées. Il faut donc que le logiciel capable de géolocaliser ces photos soit en mesure d’écrire dans ses fichiers. Or GPSPhotoLinker ne le permet pas. J’ai trouvé un autre logiciel, HoudahGeo, capable de gérer ces fichiers annexes.

D’après ce que j’ai lu de sa documentation on peut faire en sorte qu’il utilise directement la librairie Lightroom. Je l’ai téléchargé et lancé en demandant qu’il se connecte directement à ma libraire. Erreur car huit heures plus tard il était toujours en train de la scanner — je n’ai pourtant que 7000 photos dans celle-ci. Bref, pas utilisable en l’état, je l’ai du coup proprement viré.

Par conséquent je n’ai pas aujourd’hui de moyen plus simple que l’actuel procédé que j’utilise pour géolocaliser mes photos. Je vais donc continuer à le faire directement dans Lightroom. Pour cela j’utilise un plugin nommé “GPS-Support” Geoencoding développé par Jeffrey Friedl.

Ce plugin est entre autre capable de s’interfacer avec Google Earth pour récupérer la position courante sur la carte.

Position courante du curseur dans Google Earth

Le plugin enregistre alors les informations récupérées dans le fichier annexe XMP et celles-ci sont alors visibles directement dans Lightroom, sur le panneau Métadonnées :

Informations GPS sur le panneau métadonnées de Lightroom

De plus, ce plugin permet de faire de la géolocalisation inverse à partir de la position GPS enregistrée pour chacune des photos sélectionnées et retrouver ainsi les villes, régions et le pays correspondants.

Ces informations sont elles aussi enregistrées dans le fichier XMP et visibles ensuite dans le panneau métadonnées de Lightroom :

Informations géographique sur le panneau métadonnées de Lightroom

Enfin ce plugin permet de retrouver la position enregistrée d’une photo de la bibliothèque directement dans Google Map :

Position de la photo dans Google Map

Pour conclure je dirai que je n’ai pas trouvé la solution tout automatique comme pourrait procurer l’enregistrement direct des infos GPS par le boîtier au moment de la prise de vue et que le processus que j’utilise est celui qui me semble le plus simple compte-tenu du fait qu’il m’importe en général peu de géolocaliser au mètre près les photos que je prends. Savoir vaguement, disons à quelques centaines de mètres voire kilomètres près, où c’était me suffit amplement.

Et vous, vous faites comment ?

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : https://open-time.net/trackback/7322

Haut de page